Frapper la balle en revers à deux mains implique deux actions pour le joueur correctement placé sur la balle.

La première action consiste en une rotation de la hanche et une poussée simultanée des jambes suivie de la deuxième action du travail commun du tronc et des bras.

Les différences entre le revers à une main et le revers à deux mains et les ajustements qui en découlent.

Placement, distance par rapport à la balle

Frapper près du corps n’est pas conseillé en revers à une main

C’est un point important vu que le revers à deux mains se joue plus près du corps que le revers à une main.

Passer au revers à une main c’est bénéficier d’une plus grande amplitude gestuelle et d’un bras de levier plus important qui entraînera une augmentation de la vitesse de la tête de raquette. Mais pour pouvoir bénéficier de ce gain de puissance, il faut laisser une plus grande distance par rapport à la balle.

Le revers à une main est plus économe en jeu de jambes et en mouvements du corps.

Le revers à une main permet plus d’allonge et en conséquence de jouer plus facilement les balles excentrées. Jouer son revers à une main permet l’amélioration de nombreux secteur du jeu : Meilleur revers coupé, meilleure volée de revers, meilleure main (toucher de balle) et jeu vers l’avant plus facile.

Ces nombreux avantages compensent largement les inconvénients de ce type de revers.

A une main, les balles hautes sont plus difficiles à jouer, les balles fortes plus difficiles à contrer et les revers longs de lignes plus difficiles.

Voici 2 vidéos Ana Ivanovic et d'Andy Murray à voir.

 

Andy Murray Practice With Darren Cahill 2012 BNP Paribas Open

 

Ana Ivanovic hitting Backhands in Slow Motion

 

murray